association_des_handicapes_adultes_cn_icone.png

COMITÉ NORD-CÔTIER

des accidentés de la route

logo comite accidentes-01.png

Le Comité nord-côtier des accidentés de la route a été fondé en 1998 par l'Association des handicapés adultes de la Côte-Nord. Le mandat du Comité est d'améliorer la qualité de vie des personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC). Sa mission est de favoriser l'échange et la communication entre les membres, afin qu'ils se sentent moins seuls. De plus, le Comité soutient la personne TCC modérée-sévère et son entourage (famille, ami, employeur). Par ailleurs, il favorise l'intégration sociale et sensibilise la population, les proches, et les intervenants sur les réalités vécues par nos membres.

  • Facebook

Améliorer la qualité de vie des personnes ayant subi un TCC

Le Comité nord-côtier des accidentés de la route couvre le territoire de la région 09, soit de Tadoussac à Blanc-Sablon y compris les villes nordiques et l'Île d'Anticosti. Il offre des services aux personnes traumatisées craniocérébrales, à leur famille, leurs amis et leurs proches. Nous avons un point de services à Baie-Comeau et un à Sept-Îles.

CNCAR Marche forêt Association des handicapés adultes de la Côte-Nord

Définition


« Le traumatisme cérébral ou traumatisme craniocérébral (TCC) est une blessure de nature physique atteignant le tissu cérébral. Le traumatisme pourra porter atteinte aux os crâniens, par exemple en produisant une fracture, mais il n’est pas rare que le traumatisme ne laisse aucune trace visible sur la peau ou les os crâniens alors qu’il y a atteinte du cerveau. Il en résulte une altération des fonctions cérébrales de façon temporaire ou permanente. »

Catégories de TCC

TCC léger

Souvent nommé « commotion cérébrale », il n’induit ni coma, ni saignement du cerveau. Il y a souvent une perte de conscience, une déconnection du cerveau pendant ce lapse de temps. Les effets sont censés s’estomper en 2 à 4 semaines.

TCC modéré

Il est caractérisé par un coma de courte durée et des saignements du cerveau, visibles au scan. Les effets sont plus sérieux et durables que pour un TCC léger.

TCC sévère/grave

Le coma est ici plus profond et les séquelles plus significatives.

Causes

 

Les causes d’un TCC peuvent être multiples, mais elles impliquent toujours un choc à la tête. Par exemple : les accidents de la route, de travail, de sports, domestiques, les chutes et les agressions.

CNCAR fin de la route Association des handicapés adultes de la Côte-Nord
association_des_handicapes_adultes_cn_CNCAR Minganie Guillaume.JPG

Voici quelques exemples de séquelles qui peuvent apparaître à la suite d’un TCC :
 

  • Difficulté de mémoire.

  • Difficultés d’attention/ concentration.

  • Troubles de comportement.

  • Fatigabilité.

  • Perte d’équilibre.

  • Mobilité réduite.

  • Troubles de la parole.

  • Anxiété.

  • Etc.

Il faut comprendre que les séquelles ne sont pas identiques d’une personne à l’autre, car cela dépend de la zone atteinte au cerveau. Comme chacun a une personnalité unique et que les séquelles le sont aussi, nous pouvons affirmer que les personnes TCC sont toutes différentes.

Services offerts

  • Loisirs de groupe ou individuel : Un local d'activité est ouvert 5 jours par semaine, avec une programmation diversifiée pour tous les goûts. Le local d'atelier est actif durant toute l'année;

  • Envoi d'informations par courriel;

  • Accompagnement des personnes TCC et leurs proches dans leurs démarches;

  • Groupe de discussion;

  • Groupe de soutien;

  • Café-rencontre;

  • Communication par Internet;

  • Activités virtuelles;

  • Distribution d'un horaire d'activité à tous les mois;

  • Distribution d'un journal (Le lotus) durant l'année.

Pour en savoir davantage sur nos activités, consultez notre page Facebook.